Il était là aussi, sans les "Washington Dead Cats", mais avec Rémi Bricabrac, et CherieBlue, sa contrebasse, pour commencer la soirée avec une pure distilation de Rock dur et bluesy, de rocknroll et de toute cette dame jeanne bien tourbée et fumée qui nous a laissés sans oreilles et enfin, enfin; enfin transportés de nouveau du côté des pays où se joue, se vit, se déroule la custom culture, et tout ce qui va avec! Fred, Didier, Merci, et merci à vos complices de nous avoir retournés avec le son, après la claque d'images de la dédicace de l'aprem! Ca fait du biieeennnn!